Réflexvélo - Vélos à assistance éléctrique pour la ville et la campagne

  • slide 1
  • slide 1

Normes

Les vélos à Assistance Electrique doivent être conformes à la législation française
et aux normes européennes.

Trois critères principaux doivent être respectés :

  • Une assistance électrique limitée à une puissance de 250 W ;
  • Une assistance exclusivement liée au pédalage ;
  • Une coupure progressive de l’assistance lorsque la vitesse de 25 km/h est atteinte
    ou lorsqu’on freine ou s’arrête.

Pour être conforme à la législation, tout VAE doit posséder un certificat d’homologation.

En effet, votre VAE dûment homologué, vous permettra de circuler aussi bien sur les voies publiques que privées, ce qui n’est pas le cas pour les VAE non homologués.

Il est donc important de réclamer le certificat d’homologation lors de l’achat de votre vélo.

Le capteur de pédalage

Le vélo à assistance électrique possède un capteur de pédalage, qui permet d’enclencher le moteur.
Le moteur se met en route dès que vous commencez à pédaler.
De la même manière, le moteur s’arrête dès que vous arrêtez de pédaler.

Le variateur

Le variateur de vitesse est le cerveau du système.
Il gère électroniquement la mise en marche et l’arrêt du moteur, la puissance à délivrer.

La batterie

La batterie est un élément important du vélo car elle influence énormément sur la puissance
et l’autonomie.

Il existe quatre types de batteries :

  • Les batteries Pb (plomb) 
  • Les batteries Lithium (Li-ion ou Li-Po)
  • Les batteries Ni-Cad (Nickel-Cadmium)
  • Les batteries Nimh (Nickel-Métal Hydrure)

Les batteries Plomb sont les moins chères mais aussi les plus lourdes.
Les batteries Lithium sont les plus récentes, offrent le meilleur rapport poids/puissance,
légères, mais plus chères.

La majorité des vélos à assistance électrique possède une batterie amovible.
Vous pouvez par exemple retirer la batterie, l’emporter et la recharger aisément.
Le poids est dès lors très important. Vous transporterez plus facilement une batterie Lithium
qu’une batterie Plomb, quasiment 3 fois plus lourde.
Sur certains VAE, la batterie est intégrée ou fixe, ce qui oblige que vous ayez une prise
de courant à proximité de votre vélo.

La tension et l’ampérage sont déterminants dans le choix d’une batterie.
La tension détermine la puissance, l’ampérage l’autonomie.

Le moteur

Le moteur du VAE peut se trouver soit dans les roues, avant ou arrière, soit dans le pédalier.
Les sensations sont différentes selon l’emplacement du moteur.
Le moteur placé dans le pédalier donne un sentiment d’aide à chaque coup de pédale, tandis que le moteur placé dans la roue apporte une sensation plus harmonieuse, moins saccadée.

Les commandes

Les commandes d’aide à la conduite sont toutes situées sur le guidon :

  • freins avant et arrière
  • changements de vitesse
  • jauge de batterie
  • doseur d’assistance (si intégré)

Le chargeur

Le chargeur de batterie est un élément important du vélo. Chaque type de vélo a son chargeur dédié.
Il faut savoir qu’un chargeur Plomb ne peut pas charger une batterie Lithium et inversement.

L'autonomie

Avant d’acheter votre vélo à assistance électrique, il faut vous préoccuper de son autonomie.
Selon si vous avez 10 ou 50 kilomètres à parcourir, vous ne choisirez pas le même vélo, de même si vous n’utilisez votre vélo qu’occasionnellement ou tous les jours.
Il faut donc se poser les bonnes questions par rapport à votre besoin.

Un vélo qui a moins de 20 Km d’autonomie peut suffire pour des petits déplacements occasionnels.

Un vélo qui a une autonomie de 20 à 50 Km vous permettra déjà de bonnes distances pour vos déplacements réguliers.

Une autonomie de plus de 50 Km vous apportera de plus grandes possibilités en terme de distances,
mais pour un prix et un poids plus élevés.

L’autonomie des VAE est donnée à titre indicatif.
Plusieurs facteurs entrent en compte : le poids du cycliste, la force du vent, l’assistance
demandée,  le type de parcours etc…